Pour que vive l'Alsace - 7 décembre 2014 à Mulhouse

Rot un Wiss

Il n'est pas toujours évident de faire de belles images en roulant, alors merci à Raymond Weigel pour ces photos

Hier nous étions le 6 décembre, et comme tous les ans avec quelques compères, nous avons sillonné les belles routes du canton d’Ensisheim pour distribuer des friandises aux enfants. Aujourd’hui je suis venu rejoindre à Mulhouse la marche contre la funeste fusion. Etait-ce à moi de venir ici sur cette terre jadis chérie de Saint-Nicolas ? Où est t‘il passé mon ancêtre, mon inspirateur ? A-t-il émigré en ces temps de mondialisation ? A-t-il été transformé en « marque déposée » du côté de Nancy ? On ne le rencontre plus guère dans les chaumières d’Alsace.  

Tout change, pain d’épice, oranges odorantes et mannalas ne suffisent plus comme cadeaux. Je suis le Père-Noël et j’ai  poussé aux oubliettes du temps le bon vieux Saint-Nicolas, et le Rupelz de même. J’ai aussi remplacé mon vieil âne arthrosique par  1450 chevaux importés des USA.

S'il est normal que les traditions s'adaptent, ce n'est pas une raison pour détruire ce qui fonctionne. Le particularisme de l'Alsace fait sa force. Ce dimanche après-midi, parmi cette multitude qui bat le pavé avec un bel enthousiasme, dans la bonne humeur encore, beaucoup me demandent quels cadeaux je transporte dans ma hotte. Je n’en ai qu’un seul, un tout petit. C'est juste le souhait d’un miracle : que nos décideurs admettent qu’ils  n’auraient pas l’air plus bête, s’ils reconnaissaient juste ne pas être compétent dans tous les domaines et écoutaient un peu ceux qui savent.

Les slogans et les mots des pancartes sont là pour frapper et marquer par la force de mots. Le marché de noël n’est pas loin, un passant, après avoir pris la photo traditionnelle, m’interpelle. Qu’est ce donc tous ces drapeaux ? Me demande t il. J’enlève mon casque pour le briefer un minimum. Il trouve qu’il pourrait être d’accord, mais le sens d’une des pancartes ne lui plait pas. Je lui en montre une autre en lui disant que celle-ci ne me convient pas du tout, mais que le but n’est pas d’être d’accord avec tout et avec tous (ce qui serait impossible quel qu’en soit le sujet) mais d’avoir une vision commune pour l’avenir de notre région

Assez causé ! Ca me fait avaler les poils de ma fausse barbe. Alors voilà le lien vers un article simple et clair avec des témoignages qui prouvent bien que l’Alsace, terre d’émigration et d’immigration depuis toujours,  n’est pas, et n’a jamais été rempliée sur elle-même comme certains, qui ne le croit pas eux-mêmes, voudraient le faire croire aux autres.   
http://thierrykranzer.com/2014/12/05/ces-identites-multiples-qui-illuminent-le-rot-und-wiss/

   

   
Photo Raymond Weigel   Photo l'Alsace Jean François Frey
dna-francoise-zimmerman  
   

in mémoriam Martin Johann 1922-2007

Autres reportages

photosVoir l'album de 75 photos --> ICI

En vertu de votre «droit à l'image», vous pouvez demander ici. qu'une photo où vous apparaissez soit retirée du site. décembre 2014