Victory Days

Une autre américaine

Tintin à fait un rêve

 

Yes Victory

Moi et le Captain H-Dock sommes descendus le 7 avril 2013 en Basse Alsace dans les faubourgs d’Argentoratum pour découvrir les bêtes.
Elles étaient là bien dociles dans un endroit à eux avec autour des japonaises que je ne renie pas !!! Yes moi aussi j’en avais il y a des lustres  
Et en ces temps là, le V-Twin ben c’était avant tout pour les vieux qui avait fait la guerre ouai. Ils appelaient ça ein Harley Tret mein Sohn.

Bon, bon Bon on revient au présent. Alors je disais, avec H-dock nous tournons d’abord autour des gammes présente, tout est passés à la loupe, pas de boulon de 3 cm qui dépasse, pas de collier électrique bas prix, un beau V-Twin, une ligne élancée et fluide, mais mais trop futuriste pour moi.

Monsieur Vincent Junior patron de la concession viens nous saluer et nous propose un essai. Yo ? Hopla, là malheureusement pas le temps nous avons encore autre chose au programme de ce dimanche.
Cependant, et en outre je lui explique qu’il y a un point où je pourrais craquer. Yes yes le groupe Polaris a acheté quoi ? Quoi ?
Regardez Tintin à Séoul et vous saurez.
 
Et puis, et puis cette surprise 2014 a pour le moment un moteur d’enfer eh? Que le moteur pour le moment !!! Le Thunder Stoke 111 
Et là peut être ? Ne sait-on jamais ? heu quoi ben heu.
Ben j’attends que Polaris m’en donne une hahha. Bon je rêve quoi ?  On à quand même le droit de rêver qu’on rêve hahha.
Bon allez je sors de la folie et monsieur Vincent me guide vers un jeune commercial : Paul

Et là je dois dire qu’il m’a épaté, j ai eu droit à un catalogue avec tous les prix. Pas mal le catalogue ouai ouai. Comme il a remarqué mon intérêt à observer les modèles, il me dit que les charmants mannequins du catalogue sont issues de Play-boy hahha. Bon, je lui ai répondu que bon les dames c’est certainement plus ????  Bon je ne le dis pas ? Que les bécanes.

Voila, et figurez-vous que juste avant de quitter son burlingue ben ben je vois sur son computer Quoi !!! Quoi !! Ben le fameux Thunder Stoke 111
Le Paul m’explique ce projet Polaris , ses yeux sont brillants d’enthousiasme sur cette future mécanique.

Hopla kein problem je sors en rêvant avec le catalogue Victory que je donnerais ben à un Kabular’s intéressé par cette mécanique.
 
Voilà that Is all we go et un grand merci à l’équipe Victory 


 

 

 

La Victory : une autre moto américaine.
Son histoire est très récente. La première moto est sortie en 1999 de l’usine, et il s’en est vendu 1 000 cette année là. Une dizaine d’années plus tard, en 2008, c’est 80 000 motos qui sont sorties de la chaîne. Mais ce n’est qu’en 2010 qu’elles ont été commercialisées en France. Sur le territoire on a déjà 24 concessionnaires qui commercialisent ces machines. C’est le moteur V-Twin 106ci (1731ci) qui équipe la gamme actuelle.
La gamme est très large avec des prix allant de 13 000 à 28 000 euros.

 

Victory est la branche moto de Polaris. Polaris qui a été fondé en 1954, et est devenu très rapidement le premier fabriquant de motoneiges. Puis il s’est mis à produire un ATV , des quads, ensuite des Ranges (utilitaires à 4 et 6 roues motrices, et enfin les motos Victory en 1999.

 


 

Le hasard faisant bien les choses, sur le chemin du retour, on a vu des amis nous faire des signes, on a entendu les Harley-davidson (oublié les Victory ? ), et surtout cette odeur de tartes flambées . . . Hé oui ! à Fegersheim aussi il y avait portes ouvertes !

C'était une journée d'hiver sans fin,
C'était en un beau dimanche ordinaire, où il était censé faire froid, C'était une balade improvisé "last seconde".

Et pourtant la balade fut belle.
Le soleil nous a accompagné tout du long.
La journée a fini bien trop vite

Autres reportages

  avril 2013 - texte : Tintin, Jean Paul - photos Marie Louise
En vertu de votre «droit à l'image», vous pouvez demander qu'une photo où vous apparaissez soit retirée du site. Si tel est le cas, faites-en la demande ici.