Les Motards du viaduc - 30 juin 1er juillet 2012

reportage : Sylvie Dalvard - photos : Marion Laclef

De retour de l’European H.O.G. Rally à Cascais (Portugal) après quelques milliers de kilomètres, mon mari, moi et nos deux Harley faisons route vers l'Aveyron. Le rendez-vous était pris depuis plusieurs mois à l'initiative de deux amis roulant en Goldwing.

Ce rassemblement motards annuel se situe à Campagnac, petit village Aveyronnais et est à l'initiative de l'Association des motards du viaduc. Ce mariage du cœur et de la passion a réuni 1784 motos en 2011. Le but est de former un grand convoi sur le viaduc de Millau. Le prix de la traversée étant reversé à l'association Grégory Lemarchal qui aide au financement pour lutter contre la mucoviscidose.

Nous arrivons le Vendredi 29 Juin à St Geniez d'Olt et l'Hostellerie de la poste nous offre, repos, repas et piscine. Vers 17 h, c'est les retrouvailles avec nos amis «Winger's» arrivés plus rapidement que nous depuis la Bourgogne !!! Ils étaient accompagnés d'autres amis motards. Donc, notre groupe comprenait : 1 Road King, 1 Softail Héritage, 3 Golwing et une Pan-European auxquelles s'est rajoutée une sportive (qui faisait voyager un couple venu de Paris, voisins de notre chambre).

La météo étant plus que favorable. Le programme du soir s'est imposé : piscine, apéritif au bord de l'eau, repas gastronomique en terrasse. Après une nuit réparatrice, notre petit groupe démarre pour le village de Campagnac avec arrêt pique-nique au bord d'un lac

Enfin, le départ de quelques centaines de motos à 15 H 00 pour un run de 170 Kms. Une balade en boucle dans le parc naturel régional des Grands Causses. Pause après le lac de Pareloup et retour sur le site. Après une visite aux stands et achats de souvenirs de la manifestation (patchs, tee-shirts....), le temps se couvre, donc après concertation, nous oublions l'idée de rester dîner sur place et d'écouter le dj des années 80.

Bien nous en a pris, l'arrivée à l'hôtel coïncidait avec l'arrivée de l'orage. Pas de piscine ce soir. Après un petit souci de service au restaurant, tout le monde se retrouve pour manger une glace au bar resto de la Paix. Le patron nous accueille chaleureusement. Il est motard lui aussi, mais, manque de chance, sa moto est en panne et il ne pourra pas nous accompagner demain. Il nous invite dimanche soir pour l'apéritif. On lui raconte notre traversée du Viaduc.

Dimanche matin, départ vers 10 h, arrêt essence et en route pour le site de Campagnac. On mangera sur place afin d'être à l'heure pour le départ du convoi. A 14 h, plus de mille motos démarrent du parking (en prairie) et la pluie aussi !!!! Le parcours se déroule assez doucement sous les éclairs d'orage !

Le run fait une boucle sous le viaduc avant de prendre la bretelle d'entrée du péage. Nous avons pu apercevoir la longueur de ce convoi assez impressionnant.

Malgré un très mauvais temps, beaucoup de gens nous encourageaient, sur le bord de la route avec ou sans parapluie. Tous les motards les saluaient de la main. Je me suis prise pour la Reine d'Angleterre !!!

A l'abord du péage, un petit quart d'heure d'attente avant le signal du départ. Puis c'est la traversée de cet ouvrage grandiose par 1453 motos. A l'arrivée à Millau, toujours beaucoup de gens pour nous soutenir.

 

 

Nous sommes attendus au Parc de la Victoire. Une petite pause pour sécher un peu en écoutant le discours de remerciement du président de l'association, Christian Le Mellec.

On est fier d'être les «invincibles motards » présents malgré l'orage et la pluie. Le retour à l'hôtel se fait par le chemin le plus court. Après une douche (chaude celle-là !), on dîne rapidement, on repart pour Besançon demain matin de bonne heure.

C'était une belle découverte et nous reviendrons l'année prochaine sûrement pour battre le record de l'année deux mille douches !!!

Autres reportages

 

reportage juillet 2012 : Sylvie Dalvard - photos : Marion Laclef
En vertu de votre «droit à l'image», vous pouvez demander qu'une photo où vous apparaissez soit retirée du site. Si tel est le cas, faites-en la demande ici.