Meusienne sortie : Lorraine chapter France - dimanche 9 octobre 2011

     

Dimanche 9 octobre : la meusienne sortie est au calendrier du Lorraine Chapter France . Question : y aura-t-il beaucoup d'inscrits ? En clair , les motards-météo (ceux qui ne sortent pas quand il pleut , et qui restent dans un rayon de 3 km quand il fait soleil , des fois que le temps change) oseront-ils venir ?
Nous fûmes finalement une vingtaine de bécanes (33 personnes avec les passagers) à répondre à l'invitation du Grand Jack et de son acolyte Dominique Durand . Tant pis pour les autres , que j'affuble régulièrement du doux sobriquet de « foies jaunes » .

Un jour , on se rendra compte que l'automne est la plus belle saison en Lorraine , et cette année encore les absents ont eu tort (ceci est un poncif) . Le temps fut quasi idéal : un peu frisquet le matin , histoire de se réveiller , et plus doux dans la journée . De la pluie ? Aucunement , à peine un début de minuscules micro gouttelettes pendant 30 secondes , pas de quoi se poser la question de savoir si on bâche ou pas .

Les meusiennes routes , goudronnées , même les petites , sont un régal pour le motard . Je vous épargnerai le détail du trajet . Sachez que nous passâmes par la tranchée de Calonne . Imaginez une route forestière de 25 kilomètres , construite en 1 786 par Charles-Alexandre de Calonne  , ministre de Louis XVI , dans le but d'accéder plus rapidement au château qu'il venait d'acquérir dans le coin , à Hannonville sous les Côtes . Pour la petite histoire , il l'avait acheté à la veuve du Marquis de Dreux-Brézé , un parent de celui qui discuta plus tard avec Mirabeau (serment du Jus de Pomme , ou du Jeu de Paume , je ne sais plus)

L'appellation « tranchée » n'a donc rien à voir avec les tranchées de la guerre de 1 914-1 918 , et pourtant , c'est tout près qu'a eu lieu la bataille des Eparges , au cours de laquelle Alain-Fournier , lieutenant d'infanterie , a trouvé la mort , à 28 ans , 8 semaines après le début de la guerre . L'année d'avant , il avait publié son seul roman : Le Grand Meaulnes . Son corps et celui de ses camarades de combat n'a été découvert dans une fosse commune qu'en 1 991 , 77 ans après sa mort .

Quelques kilomètres de route forestières plus tard , nous voilà à Mouilly . Je ne résiste pas à la tentation de faire un mauvais calembour : nous n'étions pas mouillés à Mouilly . Je sais , il y a mieux . Que faire à Mouilly ?

On rend visite à l'ami Henry-Patrick Stein , et on fait gaffe à prononcer « stain » , car on est dans la Meuse , et pas « chtaïne »comme on dirait ailleurs , sinon ça fâche Jack . H-P S est un motard , presque parfait puisqu'il roule Ducati , et surtout un sculpteur (en plus d'être un pote à Jack) . Il travaille sur tous matériaux (pas sectaire , le gaillard) et il a obtenu une palanquée de prix internationaux pour des oeuvres en bois (Sardaigne , Luxembourg) , en pierre (Luxembourg) , glace (Alaska , Chine , Finlande , Russie) , neige (Canada , Chine) et sable (Canada) . Impressionnant C.V. ! Moi, je sculpte en mie de pain , mais je n'ai jamais eu de prix internationaux , ni même régionaux . Des sculptures , essentiellement en bois , étaient exposées , et nous sommes un certain nombre à regretter d'être venus en bécane et de ne pas pouvoir en ramener chez nous ,  car ce qu'il fait est à tomber par terre (ce qui équivaut à « superbe , magnifique ») . Et en plus , il avait préparé le café et les gâteaux , c'est-y pas beau , tout ça ? Merci , H-P S, et à bientôt pour de nouvelles aventures .

Départ de Mouilly vers 11h ½ , dans un bruit assourdissant (pas les moteurs , non , mais les estomacs qui crient famine) vers Dombasle en Argonne . Pour cela , il faut prendre le périphérique de Verdun (les Verdunois , gens modestes , pensaient avoir une déviation , à la limite un contournement , mais pour moi , une route qui traverse une ville sans justement la traverser mérite le nom de périphérique) . Le maire (c'est justement LE Dominique Durand dont je vous parlais au début) avait tout organisé : salle municipale décorée , apéro local fruité et sans alcool , et repas somptueux . J'en connais un certain nombre (moi entre autres) qui n'ont rien mangé le soir . Merci , Dominique , quel dommage que je ne vote pas chez toi !

Et il ne restait plus qu'à rentrer , encore et toujours par temps sec .

photosVoir l'album de 35 photos du beau Marcel --> ICI

Autres reportages

reportage oct. 2011 : Hanspeterg - photos : Marcel