Mobilisation du 18 juin 2011

L'appel

Des dizaines de milliers de manifestants se sont mobilisés ce 18 juin 2011 – 1400 à Belfort, 1000 à Mulhouse, 2000 à Strasbourg.
Il s’agissait de protester contre les mesures coercitives édictées par le CISR, pour les motards les mesures les plus aberrantes étant celle concernant l’obligation du port d’équipements rétro-réfléchissants et l’augmentation de la taille des plaques d’immatriculations.
Voir les 18 mesures --> ICI

Rester à Mulhouse ou se rendre à Belfort ? Ca sera Belfort, c’est peut-être plus loin pour nous, mais aussi l’occasion de faire une ballade. On arrive légèrement en avance sur le parking Bessancourt où nous nous étions donné rendez-vous avec les haut-rhinois de Besançon et Yannick comme guide. Comme nous attendions, c’est le Président des Motards Franc-Comtois, passant faire le plein, qui nous propose de l’accompagner jusqu’au fort de Vézélois, puis de là, partir en convoie vers le lieu de rendez-vous de la manifestation. A Vézélois, les motards Francs-Comtois quasiment au complet sont prêts. On repart vers Bessancourt. Nos amis sont maintenant arrivés, et tous ensemble nous nous rendons à Belfort, ce qui fait déjà un joli convoie.

 

Le parking des cinémas du quai est presque complet, et les motos débordent déjà sur les parkings et les rues alentours. Il y a beaucoup plus de manifestants que ne le prévoyait la FFMC90.
Il y a peu de voitures, quelques quads, quelques trikes, d’après le comptage il y aurait aux alentours de 1400 motos. Je suis étonné par le nombre de motos de marque Harley-Davidson présents sur ce parking, se sentent-ils plus concerné que d’autres.

Avant le départ du cortège, la FFMC diffuse par haut-parleur un extrait du discours de Nicolas Sarkozy en 2007 dans lequel il déclare "scandaleux d'enlever les panneaux" avertissant de la présence de radars.

Vers 15h le cortège se rend en centre ville, place de la Résistance. Là, le radar de la rue Joffre a été vêtu d’un gilet fluo. Puis après un tour dans les rues principales de Belfort on se rend devant les grilles de la Préfecture pour quelques prises de paroles.

Pendant que nous stationnions place de résistance une averse généreuse mais heureusement de courte durée nous a rappellé que nous sommes motards. Lorsqu’on roule par temps incertains, on ne se hâte pas de vêtir les combis de pluie afin d’éviter le sauna, et quand on les mets c’est souvent trop. Mais qu’en serait-il avec les fameux gilets rétro-réfléchissants. Il faudra l’ôter, mettre la combi, le remettre par-dessus, alors on aura le temps d’avoir  les fesses mouillés mais on sera équipé dans les règles.

Il est 17h passé, et temps de rentrer. A 19h on a rendez-vous chez Guy à la boulangerie de l’écomusée. Personne ne sait qui viendra, mais il parait que nous serons nombreux, et surtout avec des tartes flambées à volonté.

Autres reportages

Album de 88 photos --> ICI

reportage : J.Paul - photos : Marie-Louise, Serge