Le Freewheels 6 - 8 août 2010

Retour gagnant

On s'en doutait dés l'été, le Freewheels allait renaitre. De 1989 à 2001 ce fut l'un des plus grands et plus polulaire rassemblement bikers. Déjà la commune de Courpière était citée comme nouvelle terre d'accueil. Il y eut encore quelques doutes en automne, mais quand le feu vert fut donné par le conseil municipal, tous les amateurs de Harley et autres customs, privés depuis presque 10 ans de cet évènement, le mirent au calendrier 2010.

 

 

Il fallut attendre plus d'un siècle après la création de HD pour que Courpière, pourtant fondé au IIème siècle après JC, connaisse une telle ambiance. Le centre ville est exclusivement réservé aux motos. Les rues sont devenues un terrain de jeu ou chacun est en même temps joueur et attraction. Le monde rural se mélange au monde biker et cela ne gêne personne. Ici, peu de personnel de sécurité, il y a bien quelques policiers, mais qui semblent plus occupés à prendre des photos pour leur album personnel.

 

 

Les Courpiérois sont plutôt sympathiques et accueillants, ils n'ont pas eu de mal à s'adapter à l'événement. Les brochettes sont succulentes et à un prix très raisonnable..

 

Pratiquement chaque boutique a mis quelque décoration.
Ce commerçant a l'exclusivité de la marque
Harley-Davidson grâce à la concession d'Auvergne .

 

Welcome bikers
Installés pour trois jours sur un banc,
ceux qui ne sont pas commerçants sont
heureux de profiter d'un spectacle inédit

Les explorateurs viennent de dénicher
un spécimen rare de hog domestique
communément appelé petitum hervanicus.
Descendu des Ardennes belges il a migré
vers le sud passant par l'Alsace pour
finalement s'établir dans la région de Cunlhat.

C'est l'odeur des gaz et le bruit de pétarade
des Harleys qui l'ont fait sortir de sa tanière
qu'il n'avait plus quitté depuis le dernier freewheels
en 2001.

 

Le site en lui-même est situé à l'extérieur du bourg, et seul les motos sont autorisées à y accéder.
En arrivant par une belle route sinueuse sur le site qui se trouve sur les hauteurs d'une colline de Courpière, on croirait arriver sur le camp gaulois de Vercingétorix à Alésia. Sur les prairies en pente, des tentes sont dressées et les motos à perte de vue, telles des légions de César, éblouissent de tous leurs chromes.

 

 

Le soleil tape, on est vite desséché,
pour la soif il y a le bar des as,
il est aérien, il faut y grimper
ou être à l’aise avec des échasses

Les activités et spectacles sont multiples : bike show, concours de tee-shirt mouillé, course de lenteur, course d'unibike, bras de fer mécanique, ou encore saut à l'élastique ou baptême en 'hélicoptère.


Les organisateurs peuvent être satisfait. Après une aussi longue absence le Freewheels n'a rien perdu de sa splendeur. Le soleil présent tout le week-end n'a pas gaché la fête. Gageons que c'est repartie pour quelques années.
Le Freewheels c'est aussi un festival rock. Le programme est de qualité. Avec le groupe de rock britannique Motörhead, les quatres suedoises de "Crucified Barbara", le groupe de heavy metal américain "Twisted Sisters", une dizaine d'autres groupes ont animé ces trois jours.
Comme nous, beaucoup de nostalgiques
des précédentes éditions du Freewheels
ont fait le pélerinage à Cunlhat.
Certains n'ont fait que traverser l'aglomération,
d'autres ont fait leur photo souvenir au pied
du panneau à l'entrée du village,
les terrasses des cafés affichaient complet
ce samedi matin.

Ambiance à Courpière : album de 60 photos ---> ICI

Sur le site : Album de 120 photos ---> ICI

 

 

  reportage : JP - photos : Marie-Louise, Luc, Anne, Moreno, Marguerite