Le Ride de Millevaches 11 - 13 juin 2010

 

L'interchapter du Sud-Ouest

Après les rallyes de l'est et du nord-est, il était temps de passer à d'autres régions. Au vu des échos dithyrambiques concernant l'Euskadi Tour ainsi que l'interchapter des 10 ans du Val de Vienne, nous avons décidé de découvrir le Sud-Est, ça sera donc le Ride de Millevaches.
Etant les plus éloignés des participants à ce ride c'est fort logiquement que nous sommes parmi les premiers arrivants. Une tonnele pour le comité d'accueil qui nous remet les packs, une tonnelle 10 fois plus grande pour les rafraichissements mis à disposition par le concessionnaire, et trois photographes professionnels qui se roulent à nos pieds. En moins d'une seconde on a compris que ce rallye sera grandiose.

 

Le soleil nous a accompagné sur ces 650 km mais les nuages noirs qui depuis une heure contournaient la concession de Limoges se font soudain plus menaçants. Est-ce le grondement du tonnerre ou celui d'un groupe de V-twin ? La réponse ne tarde pas. C'est les deux à la fois. Le ciel s'ouvre pour éverser une pluie diluvienne en même temps qu'apparaissent une vingtaine de motos. Ce sont nos amis du côte basque chapter accompagnés de leurs cumulonimbus favoris. Les bikers détrempés jusqu'aux os sont accueilli comme il se doit, les nuages n'étant pas invités continuent leur chemin et nous aurons deux jours sous le soleil.

Après visite d'une fabrique de porcelaine, nous nous rendons à l'hôtel pour découvrir nos chambres, en fait ce sont des studios dans une résidence appart'city. On y sera bien et en plus nos montures sont calmement à l'abri dans un garage qui leur est dédié.
Les Harley sont maintenant au repos et s'est à pied qui nous nous dirigeons vers le restaurant "Le Pont Saint Etienne".

La première partie du ride nous mène par des petites routes fort sympathique en direction d'Auphelle. Là il y a de l'animation car en même temps se déroule ici un rallye automobile

 

Nous sommes sur les rives du lac de Vassivière. Au fond de ce lac se trouvent des villages, des ponts, des routes. Nos Harley ne sont pas des engins submersibles, aussi elles resteront à terre et nous allons nous laisser mener en bateau. Et pendant le repas c'est la croisière s'amuse au son de l'accordéon et des chansons. Après deux heures nous revenons sur terre.

Pour la seconde partie du ride, ce sera le plateau de Millevaches. Il y a bien un certain nombre de limousine dans les prés, mais pas de milles et des cents, la réputation serait-elle surfaite ? En fait depuis le primaire j'avais la certitude que le nom Millevaches avait été attribué à ce plateau à cause du grand nombre de ces bestiaux. Il n'en est rien, faut pas croire tout ce qu'on nous apprend à l'école.

Hé oui ! Dans le Limousin on brasse aussi de la bière. Et, parole de connaisseur, elle est excellente, ambrée, pur malt, le brasseur généreux à mis pour la durée de ce ride, une pompe à disposition avec autant de fut qu'il en fut nécessaire.

 

Comme la veille, la soirée festive commence par une balade au bord de l'eau, le long de la Vienne pour se rendre à la guinguette "Au martin pêcheur". Banderolles à l'exterieur et décorations somptueuses à l'intérieur.

 

Pas moyen de découvrir ce que veut dire "Elekky Snickit", sauf que c'est le nom du groupe franco-anglais qui enflammera la salle toute la soirée. Le leader du groupe, britannique, tentait de temps en temps quelques mots en français que personne ne réussissait à comprendre et quand il s'exprimait en anglais, même les deux bikers anglais ne purent le comprendre vu son accent très particulier du nord de l'Angleterre. En tout cas, la musique était de très grande qualité avec des reprises qui correspondaient à l'athmosphére de la soirée..

 

 

   

 

Après avoir obtenu l'autorisation de faire une parade dans Limoges à plus de 100 motos, il fallait aussi un encadrement par la police. Félicitation aux policiers, fan de Harley qui ont pris sur leur temps libre. Pour ne pas détonner dans ce cortège c'est bien sur une Road-King Police qui a ouvert la route..

Il fallait des gradins pour faire la photo d'un groupe aussi nombreux. Ce sera place de la Motte en plein centre ville. Les habitants, certains encore en robe de chambre, étaient aux fenêtres, et les marchands du marché couverts adjacent avaient abandonné leurs étals.  
 

C'est devant la concession que ce ride va se terminer devant trois barbecues bien garni, toujours la pompe à bière, et d'autres boissons plutôt sucrées pour ceux qui prendront la route. Du début à la fin se fut une grande réussite, grâce à tous les membres du chapter qui se sont dépensé sans compter et aussi grâce à l'implication tout au long de ces 2 jours du concessionnaire qui (entre autre) à mis à disposition une moto pour la durée du rallye à un participant breton en panne à l'arrivée.

Voir le reportage
et les photos
sur Legendmotorbike ---> ICI

 

 

 

Album de 180 photos ---> ICI

  reportage : J.Paul - photos : Marie-Louise