Nana's run à Longemer 6 juin 2010

organisé par les ladies du Lorraine chapter et du Franche-Comté chapter

Le monde des bikers est une gigantesque confrérie, particulièrement le monde du HOG . Nous sommes tous d’accord là-dessus. MAIS, dans cette confrérie, il y a le mot « frère ». Il ne faudrait pas oublier, dans cet univers un peu macho, que la moitié de l’humanité est composée d’êtres de sexe féminin et que certaines d’entres elles sont des sœurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de sœurs, laissez-moi vous raconter une jolie histoire. Elle commence par la grande. Elle s’appelle Edith, elle roule en Sportster Low, elle est membre du Lorraine Chapter et elle a une petite sœur, Sylvie. Sylvie pétarade sur une Japonaise mais rêve de Harley. Un jour, elle franchit le pas, achète une Héritage (faut bien caser les grandes jambes, car la « petite » mesure pas loin de 20 cm de plus que la « grande »), et notre Sylvie se retrouve LOH du Franche-Comté Chapter.

Les deux frangines font bien sûr quelques sorties ensemble (avec leurs valeureux maris) sur les routes de Lorraine ou de Franche-Comté. Et, en 2 009, jaillit l’idée. « Si nous organisions une rencontre entre les nanas lorraines et les nanas comtoises ? »

Replaçons ça dans le contexte. A cette époque, Chantal, trésorière du LCF et faisant fonction de LOH, vient d’organiser un premier NANA’S RUN. Pour mémoire, elles sont allées à Baccarat. 5 participantes, beaucoup de bonne humeur, un début encourageant et l’envie de faire un NANA’S RUN n°2 en 2010.
L’idée des frangines tombe à pic et nos trois héroïnes (les 2 sœurs + Chantal) commencent à travailler sur le projet. Nous sommes à fin 2009 et voilà ce que ça a donné.

Le lieu de rencontre ne pouvait être qu’entre Besançon et Nancy ou Metz. C’est donc le lac de Longemer, dans les Vosges, qui a été choisi. Au bord du lac, une guinguette : le Pédalo Rouge.
La rencontre en elle-même : un pique-nique, les desserts étant offerts par les nanas. Les participants : les nanas pilotes, bien sûr, mais aussi les nanas passagères et les pilotes mâles. Brèfle : tous ceux qui avaient envie de venir.

 

Et voici ce que fut la journée.

 

 

Le Franche-Comté Chapter est parti en deux groupes. Les nanas d’abord. Ce n’est pas qu’elles roulent moins vite, mais il leur faut gérer leur vessie plus souvent qu’à leur tour. Elles étaient 7 (Sophie , Nadine , Dominique , Yveline , Béatrice , Isabelle et bien sûr Sylvie , road captain pour la première fois ) . Les hommes, partis un peu plus tard, sont arrivés beaucoup plus tard. Problèmes de vessie ?

Côté Lorraine Chapter, l’organisation différait. Un seul groupe (peur de voir les hommes s’égarer ?), mais, pour cette journée NANAS, organisée par les NANAS pour les NANAS, c’était à une NANA de faire le road Captain. Chantal s’est attelée à cette tâche, elle s’en est acquittée avec brio (c’était aussi une première pour elle) et a été félicitée par Sergio (past director, banane dédicacée par Stéphane Sahakian), ce qui est une référence. Elles étaient aussi au nombre de 7 (Chantal, Edith, Dominique, Marie-Laure, Annick, Brijou et la nouvelle LOH, Nadine).

Lionel, le photographe du LCF, avait tracé l’itinéraire vosgien, de Raon l’Etape à Longemer, sous la haute autorité des nanas, bien sûr. Autorité bienveillante quand même. Notre Vosgien préféré avait concocté un itinéraire avec 4 cols (Hermanpaire, Mandray, Haute Croix et Martinpré). Parfait pour se mettre en appétit !

Le lac de Longemer, sous le soleil, est paradisiaque. Le tenancier avait préparé et réservé les tables pour une cinquantaine de personnes.

 

Petite surprise : l’arrivée de 2 membres du LCF, venant de la Magic Bike Week à Rüdesheim am Rhein (Allemagne). Ils ne voulaient pas rater le NANA’S RUN n° 2 et sont arrivés juste pour mettre les pieds sous la table.

 

 

Après le pique-nique, une course de pédalos était prévue. Il y avait entre les deux chapters une question de suprématie à régler. Mais la météo avait prévu de violents orages pour la fin de l’après-midi. La confrontation fut donc annulée, afin de permettre aux bikers de rentrer plus tôt, et d’espérer arriver avant la pluie. Espoir déçu, tant pour les Lorrains que pour les Franc-Comtois.

Mais à la fin du repas, il y a quand même eu les remises de cadeaux aux organisatrices, avec une surprise : un somptueux kit de nettoyage H-D pour Chantal et son homme, le Rémy, qui fêtaient ce jour-là leur 29ème anniversaire de mariage (des années qui comptent double pour la retraite).

 

Voilà comment, grâce à l’envie des 2 frangines, 50 personnes (40 motos) ont passé la journée du 6 juin 2010.

 

Une question me turlupine depuis ce jour : pourquoi Longemer se prononce-t-il « longemère » alors que Gérardmer, 2 km plus loin, se prononce « gerarmé » ?

Lorraine

Lorraine

Lorraine

Album de 44 photos ---> ICI

 

 

  reportage : J.Pierre - photos : Lionel