Faaker See 2009 - 8 au 13 septembre 2009

Grandiose

la Route

Pouvant partir un jour plutôt que prévu, c'est dans la charmante station de ski de Flachau que nous avons passé notre soirée. L'hôtel garni, le Tannenhof est très accueillant pour les motards

 
   

Première panne dans le tunnel traversant Bâle. Les tunnels suisses sont étroits, n'ont pas de bande d'arrêt d'urgence et un mini-trottoir surélevé, donc aucune possibilité de se mettre à l'abris. Imaginez une panne de ce type dans un tunnel, arrêt brutal, plus de feux, et il faut au moins 15 secondes pour redémarrer. Comment traverser la Suisse en évitant les tunnels ? La panne s'est produite une dizaine de fois dont à 2 reprises dans un tunnel, et miraculeusement sans conséquences qui auraient put être mortelles. C'est l'angoisse jusqu'à l'arrivée en Autriche.

La priorité dés l'arrivée sur le site de Faaker See fut de trouver un réparateur. Les mécanos Finlandais de Loimaa qui avaient déporté leur atelier de 2300 km, ont accepté immédiatement de remédier à ce problème. Pour eux s'est clairement le disjoncteur 12V30A qui est la cause de ces troubles. Aussitôt dit aussitôt changé. Une demi-heure de main-d'oeuvre, remerciement, je tourne la clé pour démarrer et rien ne se passe. Plus de courant.

Et c'est reparti. Les Finlandais procèdent par élimination. Elimination des causes possibles et élimination des pièces de la Sportster qui commencent à jonger l'herbe. Après une bonne heure notre viking exhibe fièrement le câble d'alimentation reliant la batterie au démarreur, il était sectionné. En arrivant ici il tenait encore à 1 fil qui s'est brisé (heureusement) lors de la première intervention du fait de l'extraction de la batterie. Un câble similaire à été trouvé sur le stand de Custom Chrome. En mettant ce câble en place, la cause de la rupture est devenue claire. En effet ce câble est hyper tendu. Avec les vibrations de la Sportster 1200 de 2002 (qui est une des moto qui vibre le plus), ce câble est soumis à trop de tensions.

 

Les 3 leçons :
- Tunnels = danger de mort pour motos en panne,
- Au Faaker See on trouve tout,
- Si vous avez une Sportster 1200 d'avant 2003 pensez à vérifer ce câble (sous le plastique de la cosse).

   
  Curieux, non ?  
Le long de la pittoresque D99 entre Salzbourg et Villach cette moto pétrifié nous interpellé. Le hasard des choses a voulu que le lendemain devant le village Harley nous nous garions à côté de ce monstre qui a réussit à s'extraire de sa gangue de pierre.
   
  LE SITE  
 

Le tour du lac, c'est une boucle de 9 km. fort heureusement en sens unique pendant l'évènement. Sur cette boucles des motos extraordinaires tournent jour et nuit en donnant le tournis, mais il y peut de chance de voir passer 2 fois la même devant soit.

Le son des V-Twins gronde en permanence en contraste avec le silence habituel. Sur ce lac considéré comme le plus propre d'Autriche, seul trois bateaux à moteur (sauvetage, gendarmerie et accès à l'ile) peuvent y circuler.

Le Faaker See c'est en fait 2 évènements majeurs à la même date.

L'European Bike Week (Harley Village) à Faak am See, avec les stands des concessionnaires, du HOG, d'habillement, d'accessoires motos,
et le Arneitz Custom Show, la plus grande foire européenne des prépareurs

et encore

le Custom Bike Show, des démo ride,

de la musique, et pas que sur la scène centrale, des bars tout autours du lac, de la restauration à chaque pas

et en plus

un temps estival pendant toute la durée du festival

Sexy wasch
     
  Albert Alberty . . . . . . et son best of show (pas comme les autres)
   
  LES RENCONTRES  


Tintin s'était chargé de la réservation de l'hébergement. Et le choix fut bon, c'est une agréable frühstückpension à quelques minutes du site. Pour ceux qui ne le savent pas encore, il faut dire que Tintin, malin comme un pou, à réussit à se trouver un gendre à moins de 10 km de Faaker See

Le Haut-Rhin chapter est venu en nombre par petits groupes. Certains par un itinéraire sympa passant par la Suisse, Venise, la Slovénie, d'autres, boulot oblige, plus directement. Mais ce soir là on s'est retrouvé pour un repas en commun.
 

Vendredi soir avec le Haut-Rhin chapter nous avions rendez-vous au choppers-bars. Première surprise : on s'y est retrouvé à . . . quatre. On a appris plus tard que les autres ont été pris dans un embouteillage . . .de motos. Seconde surprise : l'Alsace chapter s'était donné rendez-vous à la même heure, à cette même place. Un pot de perdu, dix de retrouvé, merci à l'Alsace pour l'hospitalité.

Au gré des rencontres . . . . . . et des absences
     
   
  LA PARADE  

 

Petit dilemme, faire partie de la parade ou en profiter en spectateur en se plaçant à un endroit stratégique ? Pour une première participation on à préféré parader. Partout c'est la bonne humeur et la convivialité. beaucoup de bikers se costument, ainsi on y rencontre un groupe de villages peoples, Hulk, Obélix etc. . .sans oublier notre cigogne et sa passagère alsacienne. Pour avoir roulé non loin d'elle je peux dire qu'elle a eu un grand succès.

Que de monde sur les bords de la route, les ronds points, on a l'impression que toute la Carinthie est là. Les gens manifestent une joie sincère, tendent la main pour une tape amicale. L'organisation a bien fait les choses avec des barrières de sécurité la où il le fallait et de nombreux bénévoles, pompiers, croix rouge.

L'Alsace est bien représentée. Parfois il faudrait 4 mains !

 
     

Faak

Album de 202 photos ---> ICI

Photos : Marie Louise

Combien de participants à cette Bike Week ? Enooooormement, N'ayant pas réussit à les compter je ne donnerais pas de chiffres, même pas ceux qui circulent. Cette manifestation étant gratuite, il n'y a pas de comptage officiel.

 

En 2010, si vous pouvez y aller, la date est connue :
du 7 au 12 septembre

    Accueil