Historic Orléans Trip 2009 - 19/20/21 juin 2009

La voie royale

Grace à mon nouveau GPS (je vous donnerai mon avis sur ce zumo 660 dans quelques jours) nous ne nous sommes pas perdu sur les routes forestières de la forêt domaniale de Blois. Une fois Seillac atteint, ce n'est plus très compliqué de trouver un château dans ce bourg de 86 habitants. Une vaste allée ombragée et tout au bout, le comité d'accueil du chapter Orléans. Présentation d'usage . . . un bracelet pour chaque arrivant . . . vous avez fait bonne route ? . . . une médaille gravée pour la moto . . . les tickets de boissons . . . le pack avec une superbe chemise blanche brodée . . . quelle préparation ! C'est de bon augure.

Dans le parc ombragé une soixantaine de chalets sont répartie le long des allées. Le notre est situé au bord d'un étang où déjà coassent des grenouilles. Tout est calme, le lieu est bucolique. Le premier visiteur est un hérisson à peine méfiant. Trop calme pour durer, le calme avant . . . .

  .

Régulièrement un vrombissement bien connu Et aussi régulièrement un brouhaha au loin mêlé d'éclats de rire qui s'amplifie. Faut allez voir. Ils sont tous là, au bar ou à la terrasse. Ils sont venu de partout, de Biarritz, de Bretagne ou de Belgique, et même il faut le faire, de la Réunion (Patrice et François) . Ce sont les retrouvailles pour certains, on trinque et on lie connaissance avec d'autres. A l'heure de se rendre à table, l'ambiance est déjà bien joyeuse.

   
Le diner est servi en terrasse. Aussi lentement que tombe la nuit et que l'air se rafraichie, aussi rapidement l'ambiance s'échauffe. karaoké, Dj, squetchs, musique rock, danse, chants basques etc . . .
De retour au chalet on constate que notre ami Léon le hérisson à apprécié la pomme et n'a pas touché à la tomate, par contre la canette a bien été vidée. Autours de l'étang les reinettes coassent, apparemment c'est la saison des amours. Allez vient il est temps de se reposer, bientôt il fera jour.
   

Départ 9h direction la route des châteaux. On longe la Loire. Amboise, Langeais, Chinon, Azay-le Rideau, Chaumont sur Loire. C'est un magnifique voyage en Harley à la fin du XVème. siècle. On est samedi, c'est presque les vacances, grande fréquentation sur cette route touristique, et pourtant on ne s'en rend pas compte tellement la sécurité est pro.

A Montsoreau, on fait un arrêt à la champignonnière du Saut aux loups. Une des caves troglodytiques a été aménagée en restaurant, et s'est là que nous prenons notre repas de midi. Repas essentiellement composé de galipettes, que comme beaucoup d'entre nous je ne connaissais pas sous cette forme là. La galipette est un gros champignon de Paris farci et cuit au feu de bois. On l'appelle ainsi parce que quand sa tête devient trop lourde, il culbute. Il y en aura 3 pour chacun, une aux rillettes, une aux andouilles et la dernière au fromage de chèvre.

 

La prochaine étape s'est les caves du père Auguste à Civray de Touraine avec dégustation de vins de Touraine. Ici les châteaux ça se goute.

 
Cette seconde soirée dansante est un feu d'artifice ou se bousculent les sketchs, la musique rock, les remises de souvenirs. Que de talents. On en rêvera encore longtemps d'elles, les otaries bikeuses (et quelque peu lubriques). Allez ! Avant de se reposer, je te rappelle une recette des galipettes, bientôt il fera jour.
   

Départ à 8h30 sonnante ce dimanche matin. Les motos sont chargées . . . nous ne reviendrons plus à Seillac. Rejoint par d'autres bikers, nous sommes deux fois plus nombreux que hier; près de 200 motos prennent la route direction Orléans.

La première partie du run nous mène à Chambord. Après avoir franchi le mur d'enceinte, il faut encore traverser une forêt dense et bien entretenu avant d'arriver au château. En effet le domaine fait près de 5500 ha et le mur d'enceinte 32 km de long. Ici tout est démesure et beauté, je trouve que nos Harley s'intègrent bien dans ce paysage. Comme pour chaque étape de ce run le temps est compté. On s'approche de ce monument gigantesque, on apprécie l'architecture exceptionnelle, on prend quelques photos, et déjà Jeff avec son porte-voix nous rappelle qu'il est temps de nous diriger vers nos motos. Son porte-voix, Jeff, il ne quitte jamais, il commente, il chante, il nous informe de tout. Sur le chemin gravillonneux qui nous ramène vers nos motos, il nous met en garde de ne pas regarder sur notre droite, une lady du Haut-Rhin chapter faisant pipi à côté d'un fourré d'orties; et d'un même mouvement 200 têtes se tournent du bon côté, ou du mauvais, c'est selon le point de vue.

 

 

Seconde étape : arrêt à la concession HD d'Orléans, spécialement ouverte pour nous aujourd'hui. Au vue de la longueur de la file d'attente devant le comptoir, aussi longue que l'autre file devant les toilettes (dames), il semblerait qu'il y ait de bonnes affaires à faire. Le concessionnaire, plutôt sympathique, nous avait préparé le café et ce qui va avec, mais déjà il faut repartir.

Traverser la ville d'Orléans en parade c'est vraiment exceptionnel. Sans feu, sans priorité à respecter, encore une fois la sécurité a été au top. Les yeux des passants nombreux ce matin, se sont enflammés de plaisir, tout comme Jeanne d'Arc, sur son cheval de pierre, qui crut un instant Orléans à nouveau envahi par une horde sauvage.

C'est bientôt l'heure du repas, et nous roulons maintenant sur une voie rapide en direction de l'est. Nous sommes seul sur la route, la sécurité s'arrangeant afin qu'aucun véhicule ne dépasse le convoi.

Le lieu du repas de clôture était tenu secret. Nous longeons les berges à Saint-Benoit-sur-Loire pour arriver à Sully sur Loire. La surprise est à la hauteur et même plus, royale ! Imaginez-vous passant la grille du parc du château de Sully sur Loire. Là, vous traversez le parc et vous vous garez, au son des cornemuses, sur la pelouse jadis foulé par Louis XIV et Anne d'Autriche. Les motos, fiers destriers scintillants, alignés sur 5 rangs, regardent le château. Toutes les motos, sauf une. En effet celle de Marie Louise a terminée sa dernière goutte de carburant à 50 cm de la pelouse. Pendant ce temps, les vaillants chevaliers se retrouvent déjà sous une tente érigée sur l'herbe, où coule à flot l'apéritif d'accueil.

C'est dans une ambiance joyeuse et conviviale que sont appréciés les salades et les grillades. Les membres de l'Orléans chapter nous interprètent une dernière fois leur chanson "Des runs Harley et d'la bière nom de Dieu", sur l'air de Soldat Louis "du rhum, des femmes et d'la bière . . . ". Il est près de 16h et les premiers groupes s'en retournent. On a 600 km à faire, mais des images suffisamment plein la tête pour que le retour nous paraisse court.

 

C'est quand les bonnes choses arrivent à leur fin que les motos ont soif.

 

Album de 199 photos ---> ICI

 

et ici encore plus de photos (de Marie et Jean Paul) avec l'excellent article de JR sur Legendmotorbike : legenmotorbike

Photos de Marie Louise

Mille mercis à tous ceux qui ont oeuvré à la réussite de ce H.O.T. 2009.

    Accueil