Humeur

Un gilet pour les poulets Obligatoire pour quand ?
Contrôle technique pour les motos Pas avant 2022
Votez pour votre sécurité Voir la dernière version du manifeste pour une meilleure sécurité des deux roues motorisés
Rappel aux candidats A l'appel de la FFMC, les usagers les usagers de 2 et 3 roues manifesteront les 24 et 25 mars
Tous délinquants Protestation contre de nouvelles mesures répressives
Appel à la manif le 13 mars 2010 Mobilisation pour la défense de la spécificité des motards
Le carburant SP95 E10 Pas si bio que ça !
Bientôt des plaques minéralogique à l'avant ? Une ancienne idée qui revient
La moto a t'elle sa place sur nos routes ? Suite à l'accident qui a couté la vie à un motard de 40ans au retour du téléthon
Pas de moto pour petit lolo  Le ministre de la santé a proposé en octobre 2008 un projet de loi  . . . 

 

Janv 2014

 Un gilet pour les poulets

Si l'obligation du port des brassards réfléchissants, ou des gilets fluo portés de façon permanente pu être repoussé, cela n'empêche pas certains malins de reprendre cette idée. Bien sur il ne s'agit nullement de faire de l'argent, l'intérêt du port de cet accoutrement est évident : la sécurité des pauvres poulets lorsqu'ils traversent la route, en hiver ça tient chaud, par mauvais temps ils évitent de salir leur plumage. En alsace on pourrait dire "Si hàn a Vogel , ces anglais ! " (ils ont une araignée au plafond). C'est bien une société anglaise qui à eu cette idée, et elle s'appelle -> OMLET. Si vous avez des poules, c'est 12 £ le gilet (ou 20 £ pour 2).

Déc. 2013

 CT : pas avant 2022

Contrôle technique pour les motos : pas avant 2022.
Les motos de grosse cylindrée pourraient être soumises à des tests de conformité à partir de 2022". Mais, les Etats membres pourront exclure ces véhicules s'il existe des mesures alternatives pour la sécurité routière, et en tenant aussi compte des statistiques d'accidentologie sur 5 ans". 

Communique de la présidence lituanienne de l'Union Européenne :

The Committee of Permanent Representatives (COREPER I) examined and endorsed the final compromise text, which was agreed by the Lithuanian Presidency and the European Parliament on the Roadworthiness legislative package, which consists of three legislative proposals aimed to upgrade regulatory requirements for inspection of in-use vehicles (periodic technical inspections and roadside inspections of commercial vehicles) and registration documents.

“The agreement establishes and upgrades minimum common standards for technical inspections of vehicles, roadside inspections of commercial vehicles, as well as facilitates mutual recognition of roadworthiness certificates across the EU. Therefore the Roadworthiness package is an important step towards increasing safety of the European road transport system,” said the Minister of Transport of Lithuania Rimantas Sinkevičius.

The following core elements are stipulated by the legislative package, as agreed by the co-legislators:

  • Periodic Roadworthiness Tests – inclusion of L category vehicles

The heavy motorcycles will be subject to periodic roadworthiness tests from 2022. However, Member States may exclude these vehicles from testing if they have put in place alternative effective road safety measures, taking into account in particular road safety statistics of the 5 years. If heavy motorcycles are included in the scope of periodic roadworthiness testing, specific testing methods, inspection areas and frequency are decided at the Member State level.
The proposal also contains the provision that in a case of a re-registration of a vehicle from other Member State, Member State have to recognize a valid roadworthiness certificate, issued by other Member State. This is an important step towards creating common harmonized rules facilitating movement of the EU citizens.

  • Technical Roadside Inspections – percentage

The EU-wide target for commercial vehicles to be inspected is set. For vehicles which fall into the scope of this package the total number of initial roadside inspections in the EU shall, in every calendar year, correspond to at least 5% of the total number of these vehicles that are registered in the Member States.

To ensure a reduction of burden for undertakings, provisions on risk rating system and risk profile of undertakings, are foreseen. These will enable undertakings of good repute in terms of good condition of vehicles to be stopped for roadside inspections less frequently. The package also contains initial steps to provide requirements for securing of cargo transportation.

  • Registration documents - validity of the certificate when ownership of the vehicle changes

Registration of vehicles has been simplified to allow suspension of vehicles to be used in road traffic without valid roadworthiness certificate. Such suspension will not involve any new registration procedure. Also, Member States in principle should recognize the validity of the roadworthiness certificate in the event that the ownership of the vehicle - which has a valid proof of periodic roadworthiness test - changes.

Background:

The European Commission has presented on 13 July 2012 its Roadworthiness Package. The Roadworthiness package consists of: Proposal for a Regulation on periodic roadworthiness tests for motor vehicles and their trailers and repealing Directive 2009/40/EC; Proposal for a Regulation on the technical roadside inspection of the roadworthiness of commercial vehicles circulating in the Union and repealing Directive 2000/30/EC; Proposal for a Directive amending Council Directive 1999/37/EC on the registration documents for vehicle.

 Elections

 

Conducteurs de deux-roues, pour ces élections votez pour votre sécurité.
Retrouvez ici la version 2012 du "manifeste pour une meilleure sécurité routière des deux roues motorisés’ de la FFMC, en cliquant sur ce --> LIEN

 Rappel aux candidats :

A l’appel de la Fédération Française des Motards en Colère, les usagers de deux et trois roues motorisés manifesteront samedi 24 en province et dimanche 25 mars à Paris.

L’objectif de cette mobilisation : rappeler aux candidats à l’élection présidentielle que la sécurité routière n’est pas juste une affaire de « bons » ou de « mauvais » chiffres collés sur une courbe de mortalité en baisse depuis quarante ans, cela pour justifier ensuite toujours plus de verbalisations en guise d’indices d’amélioration « visibles ».

Ces cinq dernières années, qu’a-t-on vu ? Plus d’éducation routière à l’école ? Des formations au permis au contenu renforcé ? Une vraie prise en compte des usagers vulnérables ? Des routes mieux entretenues, mieux éclairées, plus de glissières de sécurité doublées pour la protection des motards, plus de moyens alloués aux collectivités locales ?

Non… ces cinq dernières années se sont traduites par plus de radars, des sanctions judiciaires sans cesse renforcées, des routes secondaires qui se dégradent faute d’entretien, des tarifs d’autoroutes qui flambent, des concertations avec les associations ne débouchant sur rien d’autre qu’une obligation de brassard rétro-réfléchissant en ce qui nous concerne (et une nouvelle menace de perte de points à la clé)…

Ce programme vous a plu ? Pas à nous. Et puisque le gouvernement veut qu’on se fasse voir, on va déjà se faire entendre pour ne pas se faire avoir.

22 mai 2011

 Tous délinquants :

Le gouvernement a pris 18 mesures de pseudo sécurité routière en urgence. Certaines sont applicables sans le vote d’une loi tandis que d’autres doivent passer obligatoirement par le Parlement. Devant la gravité des annonces du gouvernement concernant les nouvelles mesures de sécurité routière, la FFMC à décidé de se mobiliser rapidement en déclenchant une série de manifestations.

Voici 2 mesures parmi les 18 :
Imposer aux motards les équipements rétro-réfléchissants
(voir ci-contre notre ami phil qui a déjà anticipé cette mesure)
Augmenter la taille des plaques d’immatriculations des 2RM  et renforcer les sanctions  (cela sauvera combien de vies ?)

Le 18 juin tous dans la rue pour protester et faire reculer le gouvernement. Rassemblement
à 14 h parking proche station service Leclerc - Belfort. Pur plus d'info, cliquez sur ce lien: http://ffmc90.org/
ou à 13h au stade de la Mainau à Strasbourg.

-> Très intéressant : les 18 mesures à la loupe de la FFMC--> ICI

23 février 2010

 Mobilisation :

Face aux tergiversations des Pouvoirs publics, la FFMC invite l’ensemble des motards, scootéristes et cyclomotoristes à se mobiliser pour la défense de leurs spécificités.

Voilà huit mois que la FFMC est engagée dans une vaste concertation pour l’élaboration de mesures visant à améliorer la sécurité routière des deux roues motorisés (2RM). La question de la circulation entre les files en cas d’embouteillages est emblématique de nos revendications en faveur d’une meilleure prise en compte des 2RM. Ces dix dernières années, le parc de 2RM en circulation a augmenté de 60% : c’est aujourd’hui une alternative incontournable aux problèmes de transports pour des centaines de milliers de salariés… Reconnaître la circulation inter-files en cas d’embouteillage permettrait de pouvoir l’intégrer dans la formation à tous les permis de conduire. C’est ce que demandent les motards pour que l’ensemble des conducteurs y soient sensibilisés afin de limiter les comportements inadaptés et promouvoir un vrai « partage de la route » que la FFMC défend depuis trente ans. . . . . . . . . .

-> Voir l'article complet et la liste des manifestations sur le site de la FFMC .

9 oct 2009

10% d'alcool en plus c'est pas un problème.

 Le bioéthanol :

Ce carburant est du 95 dans lequel a été ajouté 10% d'éthanol (de l'alcool produit à partir de betteraves ou de céréales). La question est de savoir si les entrailles de nos Harley supportent ce liquide aussi bien que les bikers qui les montent.

Est-ce compatible avec votre machine ? Les ingénieurs de Harley-Davidson ne voient pas de contre-indication à l'utilisation de l'E10 pour les moteurs à injection. Par contre pour les modèles à carburateur il est conseillé de ne l'utiliser qu'en cas de nécessité majeure (ralenti instable, richesse sensible aux différences de températures), et il dans tous les cas déconseillé, pour les motos peu utilisées, de le laisser stagner dans le réservoir ou le carburateur.

Est-ce écologique ? Une étude des "Amis de la terre royaume Unis" démontre comment les agrocarburants aggravent le changement climatique. L'expansion des agro-carburants nécessitent de nouvelles terres qui sont prises sur des terres agricoles ou sur des écosystèmes naturels. Ces changements d'affectation des sols ne sont jamais pris en compte dans les statistiques officielles.
Sébastien Genest, président de France Nature Environnement, déclare qu'utiliser des plantes alimentaires pour remplir l'estomac des voitures, plutôt que celui des hommes ne permet pas de répondre aux dérives de l'agriculture intensive et à la faim dans le monde".

Est-ce économique ? De 1 à 5 centimes moins cher que le SP95 (tant qu'il y aura des pompes sp95), mais vous consommerez 1,7% en plus. Le coût de revient étant supérieur à celui de l'essence 95 le prix à la pompe ne pourra qu'augmenter. Pour les véhicules qui ne peuvent carburer à l'E10 il n'y aura bientôt plus d'autre choix que le E98 plus cher. Aucune économie donc pour le consommateur. Considérant que c'est une abérration économique et écologique, l'Allemagne tout comme la Suisse a renoncé à commercialiser l'E10

Au vu de toutes ces considérations, je préfère éviter ce carburant (c'est un choix personnel).

12 déc 2008

 

En Inde la plaque avant est obligatoire.

Ici une Royal-Endfield Taurus diesel

 Voila ce qu’on peut lire sur le site de la FFMC. :
« . . . , alors que les analyses développées dans ce rapport montrent par exemple l’importance d’améliorer la formation des automobilistes et motocyclistes, la nécessité d’améliorer l’infrastructure routière, ou la vulnérabilité inhérente à notre mode de transport, devinez quelle est la proposition prioritaire la plus mise en avant ? L’adoption d’une plaque à l’avant pour les motos… ! »
* ll s’agit du Rapport GUYOT : « GISEMENTS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE – LES DEUX ROUES MOTORISÉS  »

Déjà en 1999 un sénateur avait suggéré de mettre les plaques à l’avant des motos
Question écrite n° 16677 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - UMP) publiée dans le JO Sénat du 27/05/1999 - page 1735
M. Emmanuel Hamel attire l'attention de M. le ministre de l'équipement, des transports et du logement sur la suggestion faite par un adhérent de la Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés (FNATH) rapportée à la page 5 (mai-juin 1999) de la revue de la FNATH intitulée A part entière, " d'immatriculer à l'avant les motos : sur les côtés des garde-boue ". Il aimerait savoir si le Gouvernement entend prendre des mesures allant en ce sens.
Réponse du ministère : Équipement publiée dans le JO Sénat du 19/08/1999 - page 2811
La suggestion de reporter le numéro d'immatriculation des motocyclettes sur le côté de leur garde-boue ne correspond pas aux dispositions internationales et n'est pas retenue par le Gouvernement. Sur un plan pratique, les garde-boue des motocyclettes ne comportent pas obligatoirement de rebord permettant d'y inscrire un numéro et cette indication n'aurait qu'une utilité très limitée car elle ne serait pas facilement lisible sur un véhicule en mouvement. En outre, la directive 93/94 CE du Conseil européen relative à l'emplacement pour le montage de la plaque d'immatriculation des véhicules à moteur à deux ou trois roues ne vise que la plaque arrière, et la directive 97/24 CE du Parlement et du Conseil européen relative à certains éléments ou caractéristiques des mêmes catégories de véhicules, précise clairement que l'extérieur de tout type de véhicule ne doit présenter aucune partie pointue, tranchante ou en saillie dirigée vers l'extérieur, ce qui pourrait être le cas d' une plaque d'immatriculation à l'avant.

La raison principale invoquée pour mettre des plaques à l’avant est bien sur la sécurité des motards. Il ne faut surtout pas penser que c'est pour permettre un flashage plus efficace afin de faire rentrer de l’argent dans les caisses.
Les arguments contre cette idée (impossibilité technique sur certaines machines, prise au vent, consommation plus importante, esthétiques, etc . . ) sont multiples. Le meilleur argument encore celui qui a été donné en 99 lorsque la proposition avait déjà été rejetée.
Il y a de grandes chances que cette proposition soit encore une fois sans suite.
Mais l’état a besoin d’argent, alors vigilance quand même.

10 déc 2008

fou à lier

« La vrai question la moto a t elle sa place sur nos routes ? Faut reconnaitre que très peu de motards respectent les limitations de vitesse, pour beaucoup la moto avant être un moyen de transport est avant tout un moyen pour les sensations liés aux accélérations et à la vitesse, alors pour combien de temps encore la société laisse t elle des jeunes se tuer ou finir en chaise roulante. Un paradoxe on oblige l'automobiliste à boucler la ceinture dans son habitacle et le motard peu tranquillement offrir son corps au premier obstacle venu. »


Voila texto le genre de commentaire imbécile laissé ce matin, sur le site du journal l’Alsace, suite au tragique accident qui a couté la vie à un motard et grièvement blessé un autre. Le drame a eu lieu apparemment suite à une mauvaise manœuvre d’un 4x4. Ce monsieur « je sais tout », pose la VRAI question et a bien sur la réponse : plus de motos sur les routes.


Ce commentaire lui a été inspiré par l’accident qui s’est produit samedi après le téléthon. On a donc un jeune (40 ans – le second motard, blessé, a 45 ans) inconscient (avec 2 enfants) qui a cherché à se tuer après avoir gouté aux sensations de la vitesse (en revenant du téléthon). Il est probable que ce texte sorte d’un cerveau très usé et aigri, anti-jeune, anti-motard, liberticide (pourquoi je dois porter une ceinture et pas toi), misanthrope (qui ne sort de chez lui que pour jeter son commentaire savant sur les choses que le dérangent dans sa quotidienneté - c'est-à-dire sur tout).  Voici une attitude méprisable de quelqu’un qui donne son avis sans même chercher à comprendre, sans humanité et sans compassion pour la famille du disparu.

8 déc 2008

recalé

trike accordé d'office

Plus de moto pour petits lolos

Le ministre de la santé a proposé en octobre 2008 un projet de loi afin d’interdire aux femmes à petites poitrines la conduite d’un deux roues

Rassurez-vous demoiselles, ce n’est pas chez nous, c’est au Viêt-Nam.

Avec une telle mesure en France, la panoplie de nos gendarmes, en plus des jumelles et du ballon, se serait enrichi d’un mètre ruban. Imaginez le moto-club des amazones en train de se faire mesurer sur le bord de la route.

Le projet, qui doit être approuvé par le gouvernement central pour devenir loi, interdirait également les gens de conduire les motos s’ils sont trop petits, trop légers, ont des problèmes de foie ou de sinusite. On y trouve 83 critères permettant d’être certain que les conducteurs sont en bonne santé.

A quand une mesure interdisant aux hommes à petite bite d’être au gouvernement ? je ne veux pas chez nous; au Viêt-Nam bien sur.

source : The Daily Telegraph.

           Accueil